LES DIFFÉRENTES SITUATIONS DE SURDICÉCITÉ

 

Situations de surdicécité Caractéristiques
Surdicécité primaireDouble atteinte sensorielle à la naissance ou dans les premiers mois de la vie (période pré linguale)
Surdicécité secondaire de type AAtteinte auditive à la naissance ou dans les premiers mois puis atteinte visuelle ultérieure
Surdicécité secondaire de type BAtteinte visuelle à la naissance ou dans les premiers mois puis atteinte auditive ultérieure
Surdicécité secondaire de type CAucune atteinte à la naissance ou dans les premiers mois mais double handicap sensoriel ultérieur
Surdicécité tertiaire de type AAtteinte auditive congénitale ou acquise puis atteinte visuelle liée à l’avancée en âge
Surdicécité tertiaire de type BAtteinte visuelle congénitale ou acquise puis atteinte auditive liée à l’avancée en âge
Surdicécité tertiaire de type CAucune atteinte à la naissance ou dans les premiers mois mais survenue tardive du double handicap lié au vieillissement physiologique

SURDICÉCITÉ PRIMAIRE

Concerne les personnes qui présentent une double déficience visuelle et auditive à la naissance ou qui l’acquièrent dans les premiers mois de la vie (période pré-linguale).

Ce sont des personnes qui n’ont pas accès à un système linguistique et qui peuvent avoir une forme de communication multimodale, parfois difficile à saisir et spécifique à la personne.

Le défi de l’entourage consiste à soutenir, tout au long de sa vie, le développement (communicationnel, affectif, moteur) de la personne, en s’appuyant sur ses canaux sensoriels disponibles (totalement ou partiellement) et sur ses compétences (exploration de l’environnement, vécu, connaissances, expériences etc.) dans un domaine où le toucher et la proximité sont primordiaux.


SURDICÉCITÉ SECONDAIRE

TYPE A

Concerne les personnes qui présentent une déficience auditive à la naissance ou dans les premiers mois de la vie, et une déficience visuelle ultérieure.

Ces personnes construisent et acquièrent des fonctions communicatives et langagières (oral, écrit, LSF…). Lorsque survient la double déficience, outre un travail psychologique de reconstruction identitaire, l’enjeu fondamental pour elles est de maintenir leurs compétences et de développer de nouvelles ressources et aides techniques dans les domaines de la communication, l’accès à l’information, les déplacements, la vie quotidienne… Pour leur entourage, il s’agira également de soutenir pleinement les personnes dans ces nouvelles modalités.

TYPE B

Concerne les personnes qui présentent une déficience visuelle à la naissance ou dans les premiers mois de la vie, et une déficience auditive ultérieure.

Cette situation est moins fréquente que les précédentes. Le plus souvent leur mode de communication repose sur le langage oral : à l’apparition et avec l’évolution de la déficience auditive, la perception de la parole devient plus complexe. Lorsque survient la double déficience, outre un travail psychologique de reconstruction identitaire, l’enjeu fondamental pour elles est non seulement de maintenir leurs compétences et de développer de nouvelles ressources et aides techniques dans les domaines de la communication, l’accès à l’information, les déplacements, la vie quotidienne… Pour leur entourage, il s’agira également de soutenir pleinement les personnes dans ces nouvelles modalités.

TYPE C

Concerne les personnes qui naissent sans atteinte visuelle ou auditive et pour lesquelles la double déficience sensorielle apparait ultérieurement.

Il s’agit de personnes qui perdent au cours de leur vie l’audition et la vision de façon simultanée ou non, suite à des traumatismes, maladies ou autres. Un travail psychologique de reconstruction identitaire et de nouveaux apprentissages dans des domaines tels que la communication, l’accès à l’information, les déplacements, la vie quotidienne sont alors déterminants afin de retrouver un nouvel équilibre. Pour leur entourage, il s’agira également de soutenir pleinement les personnes dans ces nouvelles modalités.


SURDICÉCITÉ TERTIAIRE

TYPE A

Concerne les personnes qui ont une déficience auditive congénitale ou acquise et pour lesquelles l’atteinte visuelle apparaît avec le vieillissement.

TYPE B

Concerne les personnes qui ont une déficience visuelle à la naissance ou ultérieure et pour lesquelles la déficience auditive apparaît avec le vieillissement.

TYPE C

Concerne les personnes qui n’ont aucune déficience à la naissance ou ultérieure, mais pour lesquelles la double déficience apparaît avec le vieillissement.


Les personnes atteintes de surdicécité tertiaire (quel que soit le type) font peu l’objet d’un dépistage et ne bénéficient donc pas de prises en charge systématiques.

Les défis majeurs sont :

  • Le dépistage des déficiences auditives et visuelles
  • L’adaptation, la rééducation et l’utilisation des moyens de compensation préconisés
  • La sensibilisation de l’entourage familial et la formation des professionnels (soignants, médecins gériatres, professionnels médico-sociaux etc)
  • La prise en compte des compétences et le respect du rythme d’apprentissage des personnes âgées.
  • La prise en compte de l’hétérogénéité des parcours et des  connaissances des personnes (mode de communication utilisé, niveau de culture, expériences de vie…)
  • La prise en compte de l’écart « générationnel » entre les apprentissages initiaux et la réalité contemporaine.