La surdicécité a été définie officiellement, et sans changement à ce jour, comme :

 L’association d’une déficience auditive grave et d’une déficience visuelle.

(Arrêté JO n° 186 du 12 août 2000).

Lire la définition de la surdicécité.

Lire les causes de la surdicécité.

Voir la classification de la surdicécité.

 

La surdicécité relève maintenant du schéma national d’organisation sociale et médico-sociale pour les handicaps rares préparé par la CNSA pour 4 ans (2009-2013). Les handicaps rares sont définis comme des handicaps :

 dont le taux de prévalence n’est pas supérieur à un cas pour 10 000 habitants

Ils nécessitent des protocoles d’évaluation et d’accompagnement particuliers.

En France une estimation statistique évalue de 4 500 à 6 000 le nombre d’habitants atteints du handicap rare surdicécité , cette population est confrontée à des besoins « complexes et spécifiques » « qui ne sont pas l’addition des connaissances propres à chaque type de déficience principale auxquels les schémas départementaux s’adressent en priorité ».